Les quatre dimensions de la formation

humain

 La formation humaine

« Sans une formation humaine adéquate, la formation sacerdotale tout entière serait privée de son fondement nécessaire » (Bienheureux Jean-Paul II). Le temps de séminaire permet à chacun de poursuivre sa croissance tant au plan humain que spirituel, dans la perspective de la mission. « Ce n'est donc pas seulement pour acquérir un nécessaire et juste épanouissement et pour se réaliser eux-mêmes, mais aussi pour la pratique de leur ministère, que les futurs prêtres doivent cultiver un ensemble de qualités humaines, indispensables à la construction de personnalités équilibrées, fortes et libres. Dans cette perspective, pour que le ministère puisse être fécond, les questions relationnelles doivent être approfondies : Il faut que le prêtre modèle sa personnalité humaine de façon à en faire un "pont" et non un obstacle pour les autres dans la rencontre avec Jésus Christ Rédempteur de l'homme. Le prêtre doit également être capable d’assumer des responsabilités pastorales, avec tout ce que cela suppose d’autonomie, de discernement et de solidité. » (Charte n° 28) Cela suppose un chemin personnel permettant de trouver un bon équilibre au plan humain et affectif, afin que le célibat soit vécu comme un don de soi à Dieu et aux autres, source de joie et de fécondité. La vie communautaire permet de développer des relations justes et fraternelles où l’on se découvre et l’on se donne, dans un esprit de service, d’attention aux autres, de liberté et de générosité.

Le Séminaire offre aussi une grande ouverture sur l’Eglise et le monde. Situé dans le cœur historique de Rome, il favorise les contacts et permet de découvrir l’Eglise dans son universalité. Les cours dans les universités romaines permettent également  aux étudiants d’élargir leurs horizons, grâce à la diversité des approches des professeurs, aux rencontres et aux amitiés nouées avec les étudiants de cultures différentes. Le Séminaire accueille une grande diversité d’étudiants : une vingtaine de diocèses de France sont représentés. Quelques religieux, des séminaristes appartenant à des communautés nouvelles, des séminaristes et prêtres étudiants non français (y compris orthodoxes) et des hôtes de passage sont également accueillis, ce qui offre de nombreuses possibilités d’échanges.

La formation spirituelle 

Le prêtre est d'abord un homme de Dieu. Pour être un authentique apôtre, il doit vivre une expérience spirituelle authentique : profondément  attaché au Christ, il communie à son mystère pour vivre avec lui dans l’amour du Père, guidé par l’Esprit. Cette relation est à la fois personnelle et communautaire. La liturgie est au cœur de la vie du Séminaire : plusieurs fois par jour les séminaristes se retrouvent à la chapelle pour la célébration de l’Eucharistie, de l’office ou pour des temps de prière silencieuse. Chacun peut ainsi approfondir l’appel qu’il a reçu et y répondre progressivement, dans la liberté du don. Chaque séminariste choisit un père spirituel parmi les formateurs de la maison pour l’accompagner personnellement sur ce chemin.

La lecture des écrits de maîtres spirituels et de saints éclaire et stimule ce cheminement. La retraite de rentrée et les récollections d'entrée en Avent et Carême permettent de marquer les temps forts de l'année. Enfin, Rome offre un contact particulier avec les deux mille ans d’histoire de l’Eglise et les saints qui font sa beauté, ce qui est une richesse tant au plan humain que spirituel. 

 

 

La formation intellectuelle.

La mission du prêtre est d'annoncer la Bonne Nouvelle. Cela suppose de la connaître de l'intérieur, en approfondissant la foi de l'Eglise, pour être ensuite capable de l’annoncer aux hommes d'aujourd'hui, dans un dialogue respectueux et fécond. En lien avec la vie spirituelle, le travail intellectuel est donc une dimension importante de la formation du futur prêtre. Les séminaristes sont aidés, stimulés et accompagnés par un tuteur afin que chacun puisse donner le meilleur de lui-même.

schemaformation

L’enseignement de la philosophie, l'étude de la Bible, la théologie, la spiritualité, la morale, la liturgie, l’histoire, la pastorale, les autres religions etc. permettent de développer une foi personnelle et structurée, dans la ligne des enseignements du Concile Vatican II.

Etant « universitaire », le Séminaire met un accent particulier sur la formation intellectuelle. Celle-ci est assurée par différentes universités romaines et permet d’obtenir les diplômes canoniques. Pour le premier cycle de théologie, qui donne le baccalauréat de théologie (L3), les séminaristes sont majoritairement à l'Université Grégorienne, mais certains étudient à l'Université de la Sainte-Croix. Pour la licence (M2), et éventuellement le doctorat, les étudiants fréquentent différentes universités selon leurs spécialisations, les possibilités sont nombreuses. 

 

 

La formation pastorale

 Le bienheureux Jean-Paul II, lors de sa visite au Séminaire français en 1981, a souligné que l'ensemble de la formation se fait dans une perspective pastorale : « Tout ce que vous faites, c’est pour vous préparer à la vie apostolique de prêtres. C’est dire l’élan qui doit vous animer pour porter l’Evangile à vos contemporains, pour les aider à l’accueillir dans une adhésion de foi qui s’avère souvent difficile, pour les entraîner à la prière comme à la réception fructueuse des sacrements, pour les éduquer aux exigences concrètes de la foi dans leurs divers engagements. Ce souci d’évangélisation a été et demeure à l’honneur d’un grand nombre de prêtres français : j’espère que vous serez de ceux-là, non pas pour faire votre œuvre à vous mais pour conduire à Jésus-Christ et par les chemins que veut l’Eglise." 

La formation pastorale concerne donc tous les aspects de la personnalité, le plan humain et spirituel comme les études. Une formation plus spécifique est donnée au sein du Séminaire, et elle devient de plus en plus concrète dans les années qui précèdent immédiatement l'entrée dans le ministère.

Pour découvrir la mission et s’y exercer concrètement, chaque séminariste ou prêtre étudiant assume aussi un engagement apostolique hebdomadaire à Rome. Catéchèse aux enfants ou aux jeunes, scoutisme, participation à des activités paroissiales, présence auprès de personnes qui souffrent, dans les hôpitaux ou dans la rue, les activités sont très diverses…

Pendant les vacances, en particulier l’été, les séminaristes rentrent dans leur diocèse pour mieux le connaître et s’y insérer progressivement, en étant attaché à une paroisse et en s'engageant dans différentes activités apostoliques, tout spécialement auprès des jeunes.


Adresse : Via santa Chiara, 42. 00186 Roma. Italie. Tél : 0039 06 68 02 11

Séminaire pontifical français de Rome - Dimensions de la formation.
Powered by Joomla 1.7 Templates